Le rêve brisé des migrants

Le rêve brisé des migrants

Dans la cadre d’une campagne de sensibilisation à la migration irrégulière menée par l’Organisation Internationale pour les Migrations et la Direction Générale des Ivoiriens, nous sommes partis à la rencontre des étudiants de l’ISTC, Institut des sciences et techniques de la communication polytechnique.

Certains étudiants avait pour mission de nous présenter leurs travaux, Hémisphère Africa ayant à charge de les évaluer et de s’en servir comme support pour débattre du sujet de la migration irrégulière.

Parmi eux, Mohamed, étudiant spécialisé en réalisation qui nous a présenté le scénario de son court-métrage avec lequel il espère toucher les jeunes de sa génération et leur faire comprendre que « la migration irrégulière n’est pas la voie ultime pour une réussite sociale ».

C’est à ce moment que la course contre la montre a débuté. Nous étions jeudi soir, et le court-métrage devait être diffusé lundi matin. Autrement dit nous avions trois jours, à peine, pour tourner et faire le montage de son histoire.

En 48 heures, ce jeune étudiant s’est démené pour trouver des acteurs talentueux, un décor original et des petites mains bienvenues pour aider à l’organisation.

Après quelques aléas dus aux impondérables, le tournage était lancé et le rendez-vous pris, dimanche à 7h pétante dans l’enceinte de l’ISTC. Nous avons tous été bluffés par le jeu de l’actrice principale, Armanda Achié, qui n’avait pourtant eu que très peu de temps pour s’approprier le rôle d’Alida, une jeune ivoirienne déterminée à se rendre illégalement en Libye.

En une matinée, on ne peut plus chargée, nous sommes parvenus à tourner toutes les scènes du court-métrage. A 14h nous étions déjà en salle de montage et à 17h la version finale du court-métrage était terminée. Challenge relevé !

Ce fut un beau partage d’expérience et une rencontre enrichissante avec les étudiants de l’ISTC qui nous ont impressionné par leur motivation et leur engagement.

Bravo à toute l’équipe, quant à vous chers lecteurs, on vous laisse découvrir « Le rêve brisé » de Mohamed Aly Diabaté…

© Auteur : Alice Villers